mardi, 16 août 2016 16:25

Randonnée 4 jours : Col des fourches à Isola Village - Via Alpina - Août 2016

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

1er jour :

Départ a la fraîche a 5h du matin a la Turbie puis direction Isola Village ou nous laissons le véhicule nous servant de navette. Puis nous allons en haute Tinée au niveau du Col des Fourches abandonner le véhicule qui nous transporte ainsi que nos sacs a dos.

Nous nous sommes mis en route vers 8h 30 en direction du Col de Pourriac en descendant dans un 1 er temps dans le vallon puis avons remonté ce vallon jusqu'au col.

Il n'y avait que des marmottes dans ce quartier et aucun animal sauvage. Ensuite, descente vers le village de Ferriere et le refuge que David avait fréquenté quelques jours plus tot afin de boire une mousse et remplir les bouteilles.

Montée vers le Col de Stau depuis Ferriere avec pause déjeuner dans la montée mais la fin de ce col a été éprouvante pour tous car elle était très longue et on n'en voyait plus la fin. Puis redescente vers un lieu propice pour installer les tentes et préparer le bivouac. Nous avons choisi de dormir vers 2250m d'altitude afin de ne pas descendre jusqu'à 1900m pour trouver un endroit plat avec une soirée ou le ciel n 'était pas tellement au rendez vous mais nous n'avons pas eu de pluie. Coucher vers 22h grand maximum car tout le monde était bien lessivé de cette journée.

2ème jour :

Départ vers 9h 30 du lieu de campement et descente vers la vallée pour ensuite remonter un col a 2250m  et redescente dans une autre vallée pour rattaquer un autre col après notre déjeuner au niveau du refuge Zanotti (fermé). Après ce col, nous sommes allés nous installer devant le refuge Migliore a 2100m pour passer la nuit et en profiter pour faire un feu qui a duré toute la nuit.

Journée moins éprouvante que la veille car le corps commence a s'y habituer mais nous constatons que tous les sentiers passant par des cols a plus de 2500 m d'altitude plongent tout le temps vers des refuges en fond de vallées (1700 ou 1800m d'altitude) sans pouvoir y faire autrement. La soirée ne s'est pas éternisée trop longtemps car le temps ne s'y prétait pas encore et le risque d'orage était bien présent mais on a bien profité du feu avant de retourner dans nos tentes

3ème jour :

Départ 9h 15 avec 1 er objectif arriver a San Bernolfo pour tester le refuge ou nous sommes passés l'année derniere sans avoir pu y rester longtemps car c'était le matin et nous avions encore beaucoup de marche lors du périple de l'année derniere. Nous y sommes arrivés après le passage d'un col vers 11 h 45 et nous y sommes restés jusqu'à 15h 30 pour déguster la moitié de la carte du restaurant et apprécier l'hospitalité du patron, de sa femme et du personnel. Nous aurions aimés rester passer la nuit dans ce refuge mais il fallait que nous remontions en altitude sinon le dernier jour aurait été compliqué a gérer aussi nous avons de nouveau fait 350m de denivellé et nous sommes allés dormir au lac de Laus pas très loin du refuge.

Et la, après 2 nuits sans avoir pu voir des étoiles, nous avons eu droit a la nuit des étoiles spécialement pour le groupe et environ toutes les 5 mn, nous avons vu passer une étoile filante avec quelques fois la trainée qui suit derriere. Un magnifique spectacle qui nous a amené jusqu'à minuit et l'heure d'aller se coucher.

4ème jour :

Départ 9h avec comme objectif le passage du dernier col avant la longue redescente vers la commune d'Isola Village. Le col fut franchi en 1h30 environ puis 3h30 environ pour arriver a Isola Village et terminer le périple. Le retour coté français était plutôt sec, sans trop de végétation et on a senti la température monter au fur et a mesure de la descente d'altitude.

Enfin l'arrivée sur Isola après 4 km de marche sur la route en plus du chemin et nous n'avions plus qu'une hâte c'était d'enlever les chaussures. Le temps de récupérer le véhicule et de revenir a la maison et nous sommes arrivés vers 18h au village de la Turbie.

Conclusion :

Niveau randonnée, ce n'était pas forcement les sentiers les plus pénibles mais la pénibilité coté Italien est qu'il faille toujours redescendre des cols a plus de 2500 m vers la vallée et reprendre un sentier généralement situé entre 1700 et 1800m d'altitude. En heures de marches aussi, cela n'a pas été les journées de marches les plus longues mais on a constaté que malgré tout, nous ne traînions pas le soir pour aller se coucher. C'est un parcours ou nous avons passés 6 cols de plus de 2500m environ en 4j et ou il n'y a pas beaucoup de lacs d'altitude qui peuvent embellir le paysage. On est plutôt sur de la montagne a vache mais les points de vues au niveau des Cols sont splendides. 

Nous constatons que le coté Italien est très militarisé et que ces ouvrages ont permis la construction de ces chemins mais il y a probablement moins de variantes possible qu'en randonnant du coté Français.

Nous retiendrons la très bonne adresse du refuge du Dahu et nous prévoyons d'y aller cet hiver avec les raquettes pour y passer une nuit. Nous remercions Dave de s’être enfin joint au groupe et tous les acteurs qui depuis 4 ans participent a ces randonnée (Anthony, Fabrice, Greg, Luc).

Rendez vous l'année prochaine pour de nouvelles aventures !

Lu 722 fois Dernière modification le mardi, 16 août 2016 17:32

Search

© 2019 Your Company. All Rights Reserved.